Le blog de l'Association des Propriétaires de First 18 et de tous ses passionnés


a déménagé à l'adresse suivante :

  http://www.first18.org/

Jeudi 27 août 2009 4 27 /08 /Août /2009 19:00

 

Suite à l’invitation sur le blog de notre ami Yannick, Virus est donc remonté sur sa remorque pour un petit week end fort sympathique !


L’histoire commence samedi matin 7h15 de Caen,pour Yohann, Jeremie et moi, avec Virus sur sa remorque. Et nous partons en direction de St Brieuc, plus exactement St Quay Portrieux… 3h de route tout de même, mais la météo s’annonce clémente, alors peu importe les kilomètres !!!


Nous arrivons aux environs de 10h30, préparons la mise à l’eau. Comme d’habitude, en moins de 30 minutes Virus se retrouve dans son élément, et sa remorque rangée sur le parking !!! Yannick (« Elinoa ») nous rejoint accompagné d’Alain (« Avel Vat ») qui malheureusement ne pourra pas nous suivre avec son bateau.


Derniers préparatif, et petite photo des deux bateaux prise par notre ami Alain …

 

 

 

et  Alain ("Avel Vat")

 

 

 

En route vers Bréhat, c'est-à-dire une quinzaine de milles nautiques… Yannick, habitué des lieux, évite les ‘machines à laver’ locales, et commence à nous distancer….

 

 

 

Alors pas de pitié, on sort le spi de croisière, pour doubler le collègue, qui ne tardera pas à monter la bulle nylon également !!

 

 

 

 

Le courant nous emmène, et Yannick trouve même des vitesses fond à 10 nœuds… Sur Virus, on arrive à faire partir Virus au surf sur quelques vagues, avec quelques pompages énergiques du spi ! Mais bon, on a vite arrêté,… on est en croisière !!! Le temps est magnifique et les lieux superbes !!

 

 

 

 

Les équipiers sur Virus sont pécheurs dans l’âme… la traine est à l’eau… mais vu la vitesse… seulement 2 maquereaux vont se suicider (bien sportifs pour nous suivre !!!). Ils viendront compléter la paella du soir avec une pré-cuisson au barbecue camping gaz !

 

 

 

 

Nous atteignons Bréhat en début d’après midi, et nous allons dans le « trou de la souris » où nous mettons les deux bateaux à couple pour déjeuner.

 

voici la petite anse bien cachée !

 

 

 

L’annexe est aussitôt gonflée, et « les pécheurs à pieds » vont aller chercher les Ormeaux (il faut en profiter ce week end , c’est grande marée, coefficient de 111 !).

 

 

 

 

Quelques vues de l'île ....

 

 

 

 

 

Puis les deux bateaux repartent vers le chenal du Kerpont où nous remontons à contre courant au moteur… on avance péniblement à 0,5 nœuds ! mais ça avance… Sur Virus, j’essaye les options de côté pour avoir moins de courant, mais sur le parcours, une roche immergée nous fait un refus de priorité… et …grrrr… la quille frotte … sans soucis, c’est bien là l’avantage des quilles relevables !!! le choc est très faible vu notre vitesse fond ridicule, et on repart dans la seconde… J’imagine le drame avec le courant dans le bon sens avec une dérive sabre !!!! (= vive notre super bateau !)

 

 

 

 

On atteins l’anse de la Corderie, où nous prenons un coffre, et préparons les béquilles pour la nuit . Mais avant que le soleil se couche, un coup d’annexe et visite du sud de l’île… Un véritable joyau en Bretagne ! Quel dépaysement !

 

 

 

 

 

Puis nous rentrons manger au bateau. A 3h du matin, le bateau se pose tranquillement. Mes équipiers étaient pourtant inquiets au moment de s’endormir… je n’aurais peut être pas du leur dire que c’était la première fois que j’essayais ces nouvelles béquilles !!! Mais tout c’est très bien passé… évidemment !

 

 

Lendemain matin… joies des marnages et des courants à négocier… réveil 6h30 !!! Dur dur la grasse matinée du dimanche matin !!!

 

Les courants sont déjà forts !

 

 

 

 

Nous ressortons avec le courant favorable vers st Quay, mais vent de face… nous voilà parti au près dans un 3B, sans vagues…. Virus prends vite l’avantage… on est même obligé de mettre des lignes de traine pour attendre Yannick !

 

 

 

 

En passant dans un banc de maquereaux, on ralentit pour mieux pêcher (total de la journée 14 maquereaux quand même) et Elinoa revient sur nous.

 

Puis dans l’heure qui suit, une petite houle très courte est venue gâcher le plaisir, et les bateaux se sont vite retrouvés à taper dans les vagues. Sur Virus, je met une bonne heure à réaliser qu’il faut changer de réglage… autant sur la partie précédente, il fallait de la finesse pour caper, maintenant il faut aller vite pour franchir les vagues, et forcément au détriment du cap… j’ouvre donc un peu plus les voiles, mais Elinoa parvient à garder son cap (ou en tout cas meilleur que nous...) et pour atteindre une avance de près d’un mille sur nous au bout de 4 heures de navigation !!! Est-ce le poids de Virus avec 3 équipiers vs 1 seul ? Pourtant le quillard est théoriquement moins performant au près … et surtout au cap ! Bon, il va falloir laisser son orgueil dans son mouchoir…

 

 

Vers midi, le courant favorable diminue pour devenir défavorable… l’arrivée à St Quay à midi nous semble hors de portée… Finalement, nous décidons de prendre la prochaine marée et faisons route vers le port « Viking » de Gwin Zégal au nord de St Quay.

 

Virus rejoint Elinoa au moteur en route directe pour rattraper le temps perdu… puis remet ses voiles à sa hauteur… c’est fois ci Virus négocie les nuages et arrive devant… Yannick doit être bien fatigué après la précédente performance!

 

 

Au mouillage, pas besoin de faire un dessin...évidemment on se fait très généreusement chambrer par Yannick …

 

Bon, mon génois commence à vieillir (le galon de chute ferme un peu la voile), mais quand même ! Yannick a un génois neuf… seule explication de la « taulée » ?? Yannick finit par nous lâcher qu’il est plus grand que son ancien et que donc il est obligé de le mettre sur le rail de fargue… et voilà tout s’explique !!! Ce n’est à mon avis pas trop lié à la surface (car au départ Virus gagnait du terrain), mais plus lié au couloir de génois (largeur entre le point d’écoute et le mât)

 

Sans vagues, Virus était devant car le couloir de génois (standard) lui permettait de caper avec une voile bien plate… mais dès que les vagues sont venues, on a été obligé de choquer de l’écoute (et donc mettre du creux dans le génois) pour passer les vagues. Yannick quant à lui, avec un génois toujours bien bordé avait à la fois de la puissance pour passer les vagues (grand couloir) et la possibilité de caper (voile bordée) !!! Alors que sans vagues, c’est l’inverse ! C’est vraiment sympa de naviguer à deux bateaux, on comprends plein de choses !!!

 

 

Pour revenir au récit de ce très beau week end, on débarque et on visite les lieux la plage et rochers remplis de moules et d'huitres sauvages !

 

 

 

 

 

Puis petite baignade dans les eaux claires et chaudes (si si, on peut se baigner dans des eaux chaudes en Bretagne nord !).

 

 

 

 

En fin d’après midi, le vent est finalement tombé, et nous rentrons vers St Quay au moteur…

 

 

 

Nous arrivons dans l’ancien port avec la flotte de bateaux moteurs attendant leur tour à la cale de mise à l’eau. A propos, très belle cale, gratuite, non glissante et assez pratique !

 

Puis nous remontons le bateau… saluons Alain revenu nous voir, et moins d’une heure plus tard, Virus et ses équipiers reprennent la route du Calvados…avec les yeux un peu fatigués d’un weekend bien chargé, mais fort agréable !

 

Car naviguer à plusieurs bateaux… ça change tout  !!!

Voir les 7 commentaires - Ecrire un commentaire
Publié dans : Nos histoires
Retour à l'accueil

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés