Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 19:00

Ca faisait déjà un petit moment que je souhaitais utiliser les chutes de nylon de mon code 0 pour cet usage... qui rappelons-le, sert à bien ventiler la cabine, une nécessité en été ou au petit matin lorsque 4 adultes ont squatté la cabine ! ....Mais on peut tout aussi bien s'en servir de spi pour une annexe !



La recherche d'infos a commencé par la collecte d'images de quelques produits professionels :






Si on observe bien : les 2 "bords d'attaque" de la "voile" sont bien droits et le creux est donné par la couture d'une large courbe des deux flancs sur une sorte de trapèze...  Bon, le décor est posé... il va y avoir de la couture de "pinces"... comme sur une voile.. mais en pire vu la valeur de la pince !!!  Beaux moments en perspective devant la machine à coudre...










Etape 1 : découpe des panneaux...



Je travaille sur un petit plancher en contreplaqué, beaucoup plus facile pour travailler, punaiser, etc...




Il faut bien marquer tous les points remarquables (découpe et forme finale), cela gagne un temps fou...
Pour la découpe, cutter ou ciseaux au choix...





Photo du trapeze découpé et du carré supérieur qui va servir de point de "drisse", via le montage que l'on devine




Puis un flanc latéral...




et le deuxième identique !






Etape 2 : Assemblage du point de drisse...


comme vu sur la photo juste avant, le carré va devenir triangle et cela va permettre de faire les renforts comme une "vraie voile". J'ai choisi de tout scotcher au double face pour bien tenir. Pour une vrai voile, il aurait fallu coller à la bombe ces renforts pour que l'ensemble soit bien rigide...




tout est pré-assemblé au double face....




On voit mieux par transparence ce que ça va donner... ça ressemble vraiment à un point de drisse !




et pour le "fun", j'ai fait deux petits renforts en polyester(vieux sac), eux aussi collés...




A partir de là, il va falloir coudre sur chaque arête, sur chaque renfort : c'est ce qui va faire la resistance de l'ensemble...

Pour enfin terminer par la couture de la sangle; on peut remplacer par un oeillet, car il se peut que certaines machines n'apprécient pas trop ces épaisseurs... comme sur certaines voiles, pour limiter le nombre de couches de tissus à coudre, j'ai mis la sangle en alterné, ce qui permet de ne coudre qu'une seule épaisseur de sangle à chaque passage...

Pour éviter les fils qui sautent (causés par le double face), il faut nettoyer au white spirit assez régulièrement l'aiguille...



Pour les bords, j'ai fait des coutures "à l'anglaises" et pour les coutures centrales, des coutures classiques de voileries....





Etape 2 : assemblage du corps


Tout d'abord, collage du bord d'attaque des flancs et couture de celui-ci (à l'anglaise). Car autant profiter de la facilité de manoeuvre de petits panneaux pour faire ce qui peut être déjà fait.

Assez similaire au schema ci dessus, on colle un bord en le repliant une fois...




Puis en le repliant une seconde fois au moment de coudre (on est ainsi sûr que les fils ne vont pas s'effilocher)





Après vient le moment tant attendu... l'assemblage des deux parties droites et courbes... un grand moment de bonheur....

et c'est là aussi que j'aurais dû regarder mes notes, car on colle le double face sur la partie courbe (qui doit rester fixe) et on vient assembler la partie droite... donc l'inverse de la photo... bon vu la pince, je ne suis pas sûr que ça aurait vraiment facilité la chose, mais bon ...




les plis dans le nylon montrent bien toute la difficulté de l'opération...




et voici le collage terminé... la fin des panneaux est presque bord à bord... inespéré pour mon plan au pifomètre !





Une fois que c'est collé, il faut coudre par dessus pour bien stabiliser l'assemblage...




Au milieu, j'ai choisi de faire (aussi) une couture à l'anglaise (cf schéma ci dessus)





Une fois le deuxième flanc assemblé de la même manière, on termine la "bordure" du dessous... même technique !




Après, chacun décidera de sa méthode, mais pour la tenue en partie basse, j'ai posé des petits renforts et cousu directement des petites garcettes qui viendront se coincer (à terme) dans des pions à l'intérieur du bateau...







Etape 4 : Assemblage final des deux parties et couture de la latte

En assemblant les deux parties, il faut emprisonner une latte à l'intérieur. Là peu importe la méthode, pourvu que ça tienne ! les coutures entre panneaux peuvent être aussi à l'anglaise !
Comme ma latte était un peu agressive sur les côtés (pas d'embouts plastiques), j'ai fermé sur les côtés avec des renforts polyester...






Etape 5 : l'indisensable petit sac !

Vu le temps passé, il serait dommage de rentrer la machine tout de suite sans faire un petit sac bien adapté ... et si vous êtes arrivés jusqu'ici... plus besoin de plans pour ça !!!!






Etape 6 : les premiers essais !!!


Photo du 1er essai au port de Ouistréham ....  résultat : concluant !



(j'ai fait tenir la manche à air sur la croix car je n'ai pas encore mis les fameux pions)


Second essai lors d'une croisière de 2 jours, aux Iles Saint Marcouf au départ de Saint Vaast la Hougue....

Tenue du point de drisse par la balancine via un passage sur l'étai...




Au final... un objet efficace, bien utile et surtout... fait maison !!!









Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jeremy (Antioche) 01/06/2009 22:21

Voilà qui va faciliter les réveils après le 'tit punch du bord

Florent("Virus") 01/06/2009 09:22

l'essai n'a été fait que vent debout ... pour l'instant... Pour la toile à spi, à l'époque j'avais trouvé ça en magasin de tissus classiques (mondial tissus ou commerces équivalents). Ils ont souvent des stocks de nylon pour parachute, cerf volant, etc... le probleme est que ces tissus ne sont pas enduits, donc pour faire un spi par exemple, le tissu va se déformer plus vite qu'un neuf acheté chez un pro de la voilerie. Pour une manche à air...pas de problemes!En ce qui concerne le fil, choisir du polyester dans ces mêmes magasins. La qualité est un peu différente (fil moins gros et non enduit), mais cela tient bien quand même...a+ florent

guilhem 31/05/2009 21:52

Salut,super interressant comme articleJe serai interresser d'en faire une car cet été je pars 15 jours 3 semaines quelques part en med et bien sur il fait chaud notament en période caniculaire et il y a des moustiques.Donc ou peut on trouver de la toile de spi et peut on y  adapter et y coudre de la moustiquaire sur sa partie basse sur le cadre et est-ce que le cadre epouse du mieu possible le bateau car les moustiques sont des filous...merci Guilhem

Nico(Lucky) 30/05/2009 22:02

Et au portant ca donne quoi?