Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 19:00

Un petit peu de menuiserie ????  Sur le côté babord, on peut trouver : un nouveau placard avec des mini-équipets, plein d'astucieux supports appareils, et un petit tableau électrique équipé d'un fusible en tête, d'un voyant, d'une prise allume cigare pour le GPS !
 
undefined



Les cables passent sous les coussins pour aller rejoindre deux petites batteries

undefined


Partager cet article
Repost0
Published by Virus - dans Brico électricité et équipements
22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 18:51
Les feux de navigation (amovibles à piles) sont fixés à la base du balcon inox.

Le montage consiste en une simple tole repliée et un crochet plastique (livré avec le feu la plupart du temps), tous deux fixés sur l'extérieur du rail de fargue.

IMAGE-005.jpg





Partager cet article
Repost0
Published by Virus - dans Brico électricité et équipements
10 novembre 2007 6 10 /11 /novembre /2007 13:00
Voici une alternative écologique pour recharger les batteries . 
Le panneau solaire est placé sur le capot de descente (vu la taille, il n'y a pas vraiment d'autres endroits possibles ! )

75433.jpg
Partager cet article
Repost0
Published by Virus - dans Brico électricité et équipements
29 octobre 2007 1 29 /10 /octobre /2007 20:15
Très bel article rédigé par Francis , propriétaire de "Ar Penn Kentañ", First 18 QP

Pack-Batterie-12V-doc-m51623553.gif

B
on nombre de copains se sont bien fichu de moi quand je leur ai annoncé la nouvelle : "Quoi des batteries sur un First, et pourquoi pas un frigo ?".

Cela dit, le fait d’avoir la lumière dans la cabine, le rétro-éclairage (bleu) du compas et une prise 12V pour éviter de remplacer les piles du GPS chaque jour ont motivé ma démarche.

Bon et puis je dois l’avouer, je suis électronicien et c’est plus fort que moi, il faut que j’en colle partout – Nobody is perfect…







 

Pack-Batterie-12V-doc-m1dc9ad22.gifCahier des charges 

Le but était de faire un ensemble compact, léger, étanche, solide, fiable, et pas cher.

 

Je voulais utiliser la prise 12V de mon moteur (Mercury 7,5cv) pour recharger le pack, quand j’utilise le moteur (rare) ou être capable de le recharger avec un adaptateur secteur en emmenant le bloc à terre.

 

Une entrée optionnelle pour un panneau solaire est même prévue.

D’autre part, le fait de pouvoir surveiller le niveau des batteries me permet de savoir où j’en suis de l’autonomie à tout moment.

 

 

 

 

 

 

Pack-Batterie-12V-doc-m35382d9.gif

U
n deuxième boîtier plus petit, fixé sur le vaigrage tribord permet d’alimenter trois équipements indépendamment.

On distingue les trois interrupteurs au dessus des témoins de marche (LED rouge, verte, Jaune) et le bouchon de la prise allume cigare (arrière droit du boîtier).

On pourra remarquer le petit fil noir qui alimente l’éclairage du compas (LED bleue) et le câble blanc d’alimentation.










Ci-dessous : le bloc d’alimentation secteur avec sa prise 3P+T grand public (moins chère qu’une prise étanche et très solide).

Pack-Batterie-12V-doc-5acf658f.gifCaractéristiques :

Tension de sortie nominale : 12V
Courant max : 7,2Ah pendant 20h
Tension mini : 10,5V
Courant de charge : 700mA
Temps de charge : 10h pour 0 à 100%
Fusible : 10A Temporisé
Interrupteur général et témoin de charge sur le bloc batterie.
Poids : entre 2 et 3kg

 

 






Pack-Batterie-12V-doc-m38070f36.gif
U
ne solution économique pour les batteries consiste à récupérer celles-ci dans divers équipements en panne. Ici deux batteries au plomb gélifié récupérées sur un onduleur de PC.

On peut aussi les trouver dans un magasin d’électronique. Eviter d’utiliser des batteries à acide liquide (ça fait des trous !) ou des batteries cadmium nickel et lithium-ion dont le profil de charge est différent.

Les batteries au plomb gélifié peuvent se placer dans toutes les positions (très utile sur un bateau), sans risque de coulure ou dégagement d’hydrogène.

 2 x Batteries de 7,4V - 7Ah au plomb gélifié

 

 

 

 

 

 

Pack-Batterie-12V-doc-19e629ce.gif

C
ôté chargeur, j’ai utilisé un composant très commun, distribué par plusieurs fabricants : le LM317.

C’est un régulateur de tension ajustable, disponible en plusieurs boîtiers.


C’est lui qui assure un courant de charge constant, quel que soit le régime moteur et de couper la charge automatiquement quand la tension atteint la tension nominale des batteries.


L
e schéma de base utilisé est donné par National Semiconducteur : voir la data sheet sur http://www.ortodoxism.ro/datasheets/nationalsemiconductor/DS009063.PDF









Pack-Batterie-12V-doc-2609897e.gif
























L
e schéma de base a été adapté comme suit et monté sur une plaquette à trous (circuit imprimé).

Pack-Batterie-12V-doc-26b53d4f.gif























Pack-Batterie-12V-doc-3bd80fad.jpg


V
ue du câblage interne du chargeur. On aperçoit le régulateur sur son radiateur (plaque d’aluminium de 2x 3 cm).

Les câbles batteries utilisés sont du 4mm² avec cosses serties.

Des cales en plastique repliées servent à maintenir les batteries en place, pour éviter les chocs lors du transport.

 

Réglage : débrancher les batteries du chargeur.

Alimenter le chargeur avec le bloc secteur. Appuyer sur le bouton de test et régler le potentiomètre pour lire 14,8V (se reporter à la notice de la batterie pour ajuster la tension max).

Rebrancher les batteries et C’EST TOUT !



 






L
e schéma du bloc de distribution de l’énergie est très simple. Le système de protection est confié à un composant très pratique : le fusible réarmable ou Polyswitch de Raychem. Celui-ci se comporte comme un fusible lorsqu’un court-circuit ou une surcharge apparaît sur une des lignes de sortie. Pour le réarmer, il suffit de faire disparaître l’anomalie, de couper l’alimentation sur le bloc batterie puis de remettre sous tension, et ça repart… Bien utile en mer, car c’est toujours quand on a besoin de l’électronique de bord qu’on s’aperçoit qu’on oublié de remettre des fusibles de rechange dans la caisse à clous !





Pack-Batterie-12V-doc-m312cd566.gif






































L
a prise utilisée dans le bateau est aussi une prise pour électroménager en version étanche (ne comptez pas faire tremper le bloc dans l’eau de mer, mais il est quand même à l’abri des projections d’eau, une fois la prise branchée).

 

Le bloc vient tout naturellement se loger sous l’escalier, en long et est maintenu uniquement par son poids et quatre pieds antidérapants en caoutchouc.

 

On aperçoit les trois câbles connectés au bloc :

  • L’entrée charge en provenance du moteur
  • La sortie vers le bloc de distribution
  • Une sortie supplémentaire pour différents équipements (VHF, éclairage cockpit…).
  •  

     







Pack-Batterie-12V-doc-f8dfff8.gif



U
ne des utilisations principales a été d’alimenter le GPS portable sur son alimentation externe, pour économiser les piles.

 

Comme je n’aime pas faire des trous dans le bateau, j’ai utilisé les trous d’un taquet qui ne me servait peu pour fixer un support de GPS. Deux pattes en alu, deux rivets et 3 pliages agrémentés de quelques coups de limes rageurs et nous voilà nanti d’un support adapté !














C
i-contre le GPS marine sur son support d’origine, muni de son cordon d’alimentation 12V.

 

L’ensemble GPS est maintenu sur la gauche par une tête de vis se logeant dans un trou laissé vacant, la petite molette, vient se loger dans une lumière pratiquée dans le support alu pour compléter la fixation, une fois le GPS orienté convenablement.

 

Il est important que le GPS soit plaqué sur la cloison, car on vite fait de coincer le nœud de huit de l’écoute de foc et d’envoyer valdinguer le tout par dessus bord. Heureusement le GPS est étanche et il flotte !





 

 

Bilan des courses : Pour un peu moins de 30 euros et un peu de temps, j’ai construit ce pack batterie qui fonctionne depuis 4 ans sans problème. Je ne me suis jamais trouvé en rupture d’énergie, même si le moteur ne tourne que quelques minutes par jour l’été ou si le bateau reste des mois sans bouger (à condition de couper tous les consommateurs à bord).

 

L’hiver une charge suffit pour maintenir les batteries au dessus du seuil irréversible de tension (~10,5V). En pratique dès que je suis en dessous de 12V, je recharge (rare).

 

Pour l’anecdote, je me suis retrouvé un soir sans vent à rentrer au moteur un peu à la traîne, le phare de l’ile Louët venant juste de s’allumer. Ayant moins d’un mile à parcourir pour retrouver mon coffre, je ne crus pas utile de fixer mes feux de route, d’autant plus que je n’avais pas préparé mes piles et accessoires pour les fixer. Je me contentais donc d’allumer ma lumière de cabine pour signaler ma présence sur l’eau. Je pris mon coffre sans encombre avant de sauter dans mon annexe pour retrouver la terre ferme. Le lendemain, j’appris que tout le monde m’avait vu rentrer malgré la distance qui séparait mon coffre de la plage. Comme quoi, cela peut rendre quelques services inattendus, voire se faire traiter de fêlé pour avoir louvoyé entre les bateaux au mouillage en pleine nuit sans feux !




Francis COLUMEAU, "Ar Penn Kentañ"









Partager cet article
Repost0
Published by Francis - dans Brico électricité et équipements
10 septembre 2007 1 10 /09 /septembre /2007 21:55

Une alternative originale à la fixation du feu blanc à la coque :

supportar1.jpg  

Cela permet de gagner quelques centimètres de hauteur et donc une meilleure visibilité .


Allez visiter le site d'Agapé pour découvrir ses autres astuces !
Partager cet article
Repost0
Published by Virus - dans Brico électricité et équipements