Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2009 2 04 /08 /août /2009 19:00
"Salut à tous.
Cela fait quelques mois que je parcours le blog, admire vos differentes réalisations et profite également de vos idées.
A la recherche d'un first 18 depuis quelques mois j'ai fini par trouver l'objet rare.
Enfin rare, façon de parler car, comme tous les autres first 18 il souffre des maladies habituelles et notamment, l'oeil de la quille relevable est cassé.
Grace à  tous les articles, l'approche réparation de la dérive me parait relativement simple.Par contre je voulais savoir quelles solutions s'offraient en remplacement de la fameuse vis sans fin.
 
Quelqu'un a t'il essayé de remplacer ce système par un simple treuil (style treuil de remorque) posé sur un chassis. De ce fait, en cas de tossage, le cable se detend et donc pas de dégats sur le puit de derive.
La question étant , est ce que la derive reste en position basse en cas de supression de la vis ou subie t'elle un effet de balancier au grès des vagues?
merci
ronan
bateau "alizés"  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

grain d'sel 14/02/2015 16:17

bonjour, je suis un ancien propriétaire d'un first 260( eh oui) que j'ai revendu pour revenir à un first 18.
j'ai 10 ans de navigation sur first 210, first 260, et je repars donc sur first 18. je peux dire que les effets de balancier (dans le sens longitudinal) je l'ai ressenti seulement sur le 260, au près par force 5 établi et dans du clapot très court,et c'est vrai que c'est impressionant...par contre je n'ai jamais rencontré ce phénomène sur les 2 autres first..
pour ce qui serait de la rencontre malheureuse de la quille avec un bout de roche mal placé, ça m'est arrivé; ce qui se passe, c'est le mécanisme de quille qui remonte librement à l'intérieur...donc aucun effet notoire sur le puits de dérive
signé: first 18 "grain d'sel"

Noel 06/08/2009 22:43

Reponse à Bruno
Tout à fait d'accord pour la théorie.
Mais avec les chiffres ci apres, (voici les valeurs approximatives relevées sur place):
d1 = 30 cm
d2 = 15 cm
D'apres la formule F= P x d1/d2 = 200 Kg x 30/15 = 200Kg x 2 = 400 Kg
C'est moins que ce que j'annonçais plus haut, mais il faut remarquer aussi que l'extrémité immergée de la quille se présente selon la forme approchée d'un bulbe => + de matière(par rapport à une forme plus plate sur le reste de la pièce), ce qui augmente le moment par rapport à l'axe de rotation, donc l'effort au niveau de l'ancrage de relevage.
Bonne soirée
Noel naviguations avec "Bisoupic"

RV 06/08/2009 09:22

Salut a tous! je pense que naviguer sans système de relevage est risqué: donner 2 ou 3 tours de manivelle quille basse permet a mon sens d'allèger le poids au niveau de l'axe de la dérive.

ronan 05/08/2009 23:15

merci pour vos reponse.a mon avis, les avantages avec un treuil sont:qu'il est plus facile de manipuler une manivelle a la verticale qu'a l'horizontale.de plus il est facile d'y adapter un treuil electique.et que en cas de tossage, pas besoin de pièce fusible, le cable est le fusible.Par contre, il est clair qu'en cas de retournement l'effet du lest est moindre.Je n'ai pas encore debuté les travaux et suis en train de reflechir au système leplus performant.ronan

Jeremy (Antioche) 05/08/2009 22:37

Pour rebondir sur le commentaire d'Hubert; cee n'est pas parce que le haut du puits est au dessus de la flottaison que l'eau ne circule pas dans l'ensemble du puits et sous pression qui plus est lorsque le bateau tangue. Jai eu une avarie de vis sans fin sur un Sun Odyssée 36i que j'avais loué et l'ensemble du mecanisme est allée au fond de l'Atlantique laissant un trou par lequel passait un geyser impressionnant chaque fois que le bateau piquait un peu du nez...A l'arrêt tout va bien mais une fois en route il faut que l'étanchéité soit assuréz!