Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 19:00




Jeremy est né en Anglettere, et débarque en France à l'age de 10 ans.


Mais on ne sait pas pourquoi (peut être que sa femme Alix pourra nous expliquer), il ne cesse de rêver de traverser la manche avec son First18, alors que des moyens plus modernes existent .







Il profite même des réunions de l'association, pour convaincre d'autres membres de le suivre !  Et voilà comment Laurent("Manava"), toujours prêt pour les défis s'est retrouvé lui aussi partie prenante de cette aventure !




On présume que cet entêtement a débuté par le souvenir de ses anciennes navigations sur le grand voilier familial ou peut être plus simplement par des lectures de ce type...













Enfin, tout celà n'était que projet et idée persistante.... jusqu'aux beaux jours où le proprietaire du First 18 devient actif...à terre! 

Au menu : accastillage type hauturier (pompe de cale 'sérieuse', lazy jack, hale bas rigide, ...)





Et arrive l'heure où tout est beau et bien préparé.

Antioche termine son trajet routier chez JPL Marine (Ouistreham-Calvados), première étape d'un long voyage qui devrait le voir du coté anglais de la manche d'ici peu.





J'étais présent pour donner un coup de main!




Cette année le mâtage était un peu plus long en raison de l'installation de lazy jacks, d'un réflecteur radar (privilégiez le haut de gamme, celui-ci est tombé en morceaux lors de l'installation!) hâle bas rigide et de l'accastillage pour le spi. Tout cela fait beaucoup de ficelle à ne pas emmêler.


(notez le système de maintien latéral du mat avec le tangon)


Une fois tout en place le mât a été levé pour que l'on puisse s'apercevoir que la drisse de pavillon avait été oubliée... donc repose du mât et relevage !





Une fois mis à l'eau il s'est mis à pleuvoir pour la toute première nav' de l'année d'Antioche, la petite remontée du canal d'Ouistreham jusqu'au port de plaisance. Pas de doute possible, on est en Normandie!




Antioche, le "petiot" au milieu des "yachetes"







Quelques jours plus tard, c'est l'AG de l'asso. Nous avions prévu de naviguer avec Antioche et Virus l'après midi, mais les horaires défavorables des écluses oligeaient à "sasser" le matin soit à 8h00, soit 9h30 (et laisser les bateaux au ponton d'attente de l'autre côté)

Virus passe à celle de 8h pour une petite promenade matinale au moteur. Puis quand la montre affiche 9h15... Antioche est toujours sans son propriétaire !  Devenu expert des first 18, je lui "emprunte" son Antioche pour lui faire passer la derniere écluse de la journée (mais le démarrage de son moteur est déjà à lui seul un antivol assez performant !).  Trop pressé d'arriver à l'écluse à temps (la porte se referme derrière moi), je ne m'aperçois même pas, que je laisse Jeremy (arrivé quelques minutes trop tard), sur le ponton à 10 mètres de son bateau .



 autoportrait dans la grande écluse... sur Antioche !!! (ceci est une preuve de "l'emprunt")
 











Après nos débats passionnés et un petit resto, nous voilà à deux bateaux pour une jolie petite sortie :



Pour Laurent et Jeremy, c'est l'occasion de prendre en main un peu tous les nouveaux équipements installés...
A voir l'article dédié, avec la vidéo !!!



Et arrive enfin le GRAND JOUR !

Initialement prévu mardi, le départ est reporté à mercredi (à cause d'un BMS lancé pour la zone milieu du Channel).  Et donc, la carène d'Antioche file enfin vers les eaux anglaises... Toute la suite est expliqué dans une belle vidéo de Laurent... 



A défaut de bière(s) à Portsmouth, les deux compères se sont contentés du brevage normand, mais je pense qu'on leur adresser quand même un grand bravo. Car pour avoir suivi (de loin au début et de très près à la fin) leurs échanges, leurs préparations, ils n'ont vraiment pas démérités et se sont beaucoup investis.


Des conclusions de cette tentative, nous avons listé un certain nombre de choses :

1) le départ de Ouistreham est long, et fait traverser la route du havre, puis après le channel. Cherbourg semble plus adapté pour une première.En partant tôt le matin, il est possible d'arriver à la nuit tombante en face.

2) Antioche est bien préparé, et tout a bien fonctionné (electricité, pilote auto, lazy, table à carte....). Et c'est très important !

3) trouver un radeau de survie en location/en prêt n'est pas si évident !  (Merci à Fabrice-Pogo6.50 de la SRCO pour son prêt)

4) Choisir une fenêtre météo correcte pour l'aller et le retour n'est pas simple, surtout pour un petit bateau (dont la traversé est forcément plus longue qu'un gros)



Encore Bravo à vous deux et on attends avec impatience la nouvelle tentative !!


Partager cet article
Repost0
Published by Virus - dans Nos histoires