Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 19:00


... en préambule, ça faisait bien longtemps que j’avais enterré mes abonnements aux mensuels papiers, car la nouvelle poulie à rouleaux à 500€ et le nouveau propulseur d’étrave… trop peu pour moi !

 

Création de l’association oblige, pour voir si l’info a été relatée dans les 5 mensuels contactés (!), j’ai racheté quelques exemplaires … et je dois avouer que les numéros de novembre et décembre sont déjà jettés, mais que j’ai retrouvé un peu de plaisir à la lecture des numéros de janvier de Bateaux et Voile Magazine …

On est cependant très loin des articles écrit par ces mêmes magazines il y a 20 ans, où vraiment les choses étaient décortiquées, expliquées, critiquées avec une rigueur scientifique tout en étant suffisament vulgarisées pour être comprises de tous.

Mais cette fois ci, on sent qu’on veut s’écarter de la dérive des précédents numéros. Prise de conscience qu’un magazine ne doit pas être qu’un simple catalogue de bateaux et pièces détachées de fortunés ?

 

 

Donc pour en revenir au sujet, dans le magazine Bateaux, on retrouve un article très intéressant sur les vitesses des voiliers  et la formule de vitesse maxi des voiliers avec coque à déplacement (ce qui est le cas de notre bateau) . J’ai évidemment repris ma calculette…

 

Vitesse Maxi = 2,4 x racine carrée (Longueur à la flottaison)

… ce qui donne pour un First 18…Vitesse maxi théorique = 5.63 nœuds…

 

Cette valeur est purement théorique et le maxi de chaque bateau de 5,5m (coque à déplacement) est forcément en dessous, suivant la charge du bateau, le plan de voilure considéré, etc.

Et à la voile, il est évident que suivant les allures, cela peut varier énormément.. au près évidemment moins, au portant parfois plus lorsque le bateau descend une vague (qui temporairement n’est plus une coque à déplacement).

Attention, on parle ici de vitesse surface, on peut lire des vitesses fond (GPS) plus élevées du fait du courant…

 

En fait, je trouve que cette formule est intéressante pour les navigations au moteur, car ici seule la coque influe sur la vitesse surface… et j’en conclu que nous avons tous des moteurs largement surdimensionnés pour notre coque ! J’avais précédemment un 4ch 2T, remplacé par un 5ch 4T et j’ai déjà constaté que les vitesses « croisière » et « maxi » sont identiques dans les mêmes conditions de courant, c'est-à-dire vers les 5.5 nœuds, qui semble être le maxi de ma coque !

 

 

Je suis curieux de voir les performances d’un 2.5ch, et voir si on arrive également au maxi de la coque, dans des conditions de courant normal. Le débat est lancé !!!!

 

Partager cet article
Repost0
Published by Virus - dans Le bateau